jours 3 et 4 : Leucade (Lefkada)

 

Le principal attrait de Leucade, c'est ses plages. Evidemment ce sera notre principal but d'excursion, avec les petits villages de l'intérieur. Les routes sont très étroites, il faut être prudent. On verra plus loin qu'il y a aussi des surprises de taille ! Nous ferons le tour de l'île en commençant par l'ouest.

Tout à côté de la ville on trouve une première plage, pas très belle puis celle de Aghios Ioannis pas vilaine, mais on trouvera beaucoup mieux. En continuant la descente on trouve la plage d'Agios Nikitas. Sur la photo à gauche prise le premier jour, le temps était moyen comme on peut en juger par le ciel. Pour voir la plage sous le soleil cliquez ici ou , les vues ont été prises le lendemain. Jolie ? Mais on peut encore trouver mieux. A propos du village d'Agios Nikitas il est entièrement pièton et descend de la route ves la mer. Un parking est prévu au bord de laroute, mais hors saison il n'accueille qu'une caravane, quelques objets divers et un chien pas content et il vaut mieux laisser la voiture devant l'entrée du village ; en saison il doit en être autrement. Quand nous sommes passés, comme d'habitude les restaurateurs ou cafetiers étaient en train de préparer la saison. Beaucoup de belles maisons et de chambres à louer ; le village dégage un impression de richesse due au tourisme. En continuant on trouve juste en-dessous la plage de Kathisma (à droite) Pour vous retrouver sur la plage et apprécier la beauté des bleus de l'eau cliquer ici , ici ou ici .

Dans le coin les villages de Kalamitsi et Exanthia sont assez pittoresques et très peu fréquentés hors saison. En descendant vers le sud on peut aller sur la plage d'Avali. Nous décidons d'y aller ; la route est longue, très étroite et assez dangereuse, soyez prudent. Et puis tout d'un coup la surprise : au milieu de la route un (gros) caillou. On continue un peu mais deuxième surprise, la route a subi un éboulement qui en couvre une moitié voir phot o gauche). De plus quelques mètres plus loin elle s'effondre sur l'autre côté. Là ça commence à faire beaucoup et nous décidons de laisser la voiture et de marcher un peu.

Nous ne descendrons pas jusqu'à la plage mais c'est de là haut que nous verrons une mer d'une couleur !!! (voir photo gauche) Superbe non ? Et du même endroit on peut découvrir la succession des plages de Avali à Agios Nikitas. La couleur de la mer n'est qu'imparfaitement rendue par la photo et ces plages sont vraiment parmi les plus belles que nous ayons vues


 

Si on continue vers le sud on passe devant les plages de Gialos et Egremni que nous n'irons pas voir, puis on arrive à Porto Katsiki. Un endroit superbe, agrémentée de quelques constructions légères très moches qui deviendront des cafés en été, mais qui pour l'instant sont démontées. Pas âme qui vive ce jour là dans le coin à part nous et c'est tant mieux. La mer était assez démontée et de belles vagues allaient à l'assaut de la petite crique. On descend par un escalier en bon état vers la partie droite de la crique, et on peut accéder à la partie gauche par la plage, lorsque la mer le permet (lors de notre visite les vagues l'interdisaient). Un autre escalier permet d'accéder à un rocher en promontoire pour ceux qui n'ont pas le vertige ; nous ne l'avons pas essayé car le vent qui soufflait ce jour là était trop fort et la ballade aurait été très dangereuse. Un très joli coin en tout cas où j'ai pris un grand nombre de photos (si vous en voulez d'autres je peux vous en envoyer).

Nous irons presque jusqu'au sud de l'île sans aller jusqu'au saut de Leucade ; il faut pour celà prendre une piste carrossable mais nous avons préféré aller vers Vassilliki, village de bord de mer d'où partent des ferries vers Céphalonie. Le déjeuner au bord de l'eau était très agréable (la dernière terrase à gauche sur la photo). Nous passerons ensuite par Sivota, joli petit village quasi désert à ce moment mais qui doit accueillir du monde en été. La remontée vers Leucade se fera par la côte est, qui est à notre avis nettement moins intéressante car beaucoup plus touristique. Exemple Nydri où la rue principale (la route en fait) est tellement moche que nous ne nous sommes même pas arrêtés : que des boutiques, des restaurants ... Le reste de la côte EST au nord de Nydri est du même tonneau : de jolis points de vue mais beaucoup trop construit. En résumé : pour la bronzette la côte est, si vous ne craignez pas la foule, et la côte ouest si vous préférez le côté moins "construit" et plus sauvage, les villages de l'intérieur si vous ne connaissez pas les villages de montagne du continent ; mais en été il ne doit pas faire bon circuler dans ces ruelles s'il y a de la circulation . Quoiqu'en grèce ça s'arrange toujours, et vous trouverez bien quelqu'un pour vous aider dans une manoeuvre difficile parce qu'un gros camion arrive en face, comme ça nous est arrivé .

 

 

retour à l'itinéraire 2004